Le coût de l'absentéisme au travail

Coût absentéisme au travail - Prévia expert santé au travail

Le coût de l’absentéisme estimé à 25 milliards d’euros en France

Rares sont les secteurs d’activité et les organisations épargnés par les absences récurrentes de personnel. Reparti à la hausse depuis 2017, l’absentéisme demeure un véritable casse-tête. 

Les conséquences sont nombreuses et notamment financières, elles représentent des enjeux considérables pour les entreprises : le coût moyen annuel de l’absentéisme au travail en France est estimé à 25 milliards d’euros, soit environ 3 500 euros annuels par salarié ou environ 7% de la masse salariale.

COMMENT CALCULER LE COÛT DE L'ABSENTÉISME AU TRAVAIL ?

Tarif

CALCUL DU TAUX D'ABSENTÉISME

  • La formule du taux d’absentéisme

(Nombre d’heures d’absences de la période / Nombre d’heures de travail en théorie sur la période) x 100

Les périodes retenues sont généralement le mois et l’année.

 

  • Les absences à prendre en compte

Si la formule de calcul est relativement commune à toutes les entreprises, les types d’absences prises en compte peuvent être différentes d’une entité à une autre : les accidents de travail, de trajet et les maladies professionnelles, les absences injustifiées, les congés enfants malades ou autres événements familiaux. Les maladies ordinaires peuvent aussi être prises en compte. 

 

  • Les autres indicateurs à suivre

Pour compléter ce taux, il est important et même obligatoire dans le cadre du bilan social de suivre un certain nombre d'indicateurs : nombre de journées théoriques travaillées, nombre de journées d’absence (hors conflits sociaux), nombre de journées d’absence pour maladie, répartition des absences pour maladie selon leur durée, nombre de journées d’absence pour accidents du travail et de trajet ou maladies professionnelles, nombre de journées d’absence pour maternité, nombre de journées d’absence pour congés autorisés (événements familiaux, congés spéciaux pour les femmes…), nombre de journées d’absence imputables à d’autres causes; mais aussi la durée moyenne de ces absence et le nombre d'absence courtes (moins de 3 jours)

LES COÛTS DE L'ABSENTÉISME AU TRAVAIL

Coûts directs

L’évaluation du coût des arrêts de travail est complexe mais les coûts directs sont les plus simples à évaluer. Les coûts salariaux suivants sont à prendre en compte :

  • Prise en charge du délai de carence
  • Maintien du salaire pendant l'absence/complément des IJSS
  • Prise en charge des frais médicaux 

 

Coûts indirects

Le coût de l’absentéisme ne s’arrête pas aux coûts directs. De nombreux coûts indirects et coûts cachés viennent gonfler le coût de l’absentéisme.

  • ​Coûts de gestion : gestion de l'absence et gestion du remplacement
  • Coûts de remplacement : Salaire, formation et intégration du remplaçant
  • Coûts de couverture des risques : Contrat de prévoyance santé
  • Coûts de perte de productivité : interruption de l'activité, désorganisation, réorganisation et baisse de qualité
  • Coûts sociaux :  détérioration du climat social, baisse de motivation des salariés présents, augmentation du taux d'absentéisme, risque d'accident de travail et de turnover
  • Coûts d'image : insatisfaction client possible (baisse de qualité, délais, changements...)

LE COÛT DU PRÉSENTÉISME

Pour aller plus loin dans le calcul du coût de l'absentéisme, il est aussi nécessaire de tenir compte du coût du présentéisme.

En voici la définition de Gosselin et Lauzier (2011) :

 

Le présentéisme se définit comme le comportement d’un travailleur qui se présente au travail malgré des problèmes de santé physiques et/ou psychiques nécessitant de s’absenter.

Par extension cette notion fait également référence aux comportements de surinvestissement et de présence au travail au-delà des besoins réels de l’entreprise. C'est souvent la première étape pour un salarié avant un absentéisme plus ou moins volontaire.

En savoir plus sur le présentéisme.

 

---

 

Pour en savoir plus sur le coût de l'absentéisme et ses impacts sur votre organisation, contactez-nous.